Issue
Revue Internationale de Psychosociologie et de Gestion des Comportements Organisationnels (RIPCO)
Login
ACCUEIL • PRESENTATION • GOUVERNANCE • NUMEROS • CONTRIBUTEURS • INSTRUCTIONS • ACTUALITES         SOUMETTRE
   
   
 
Volume XXVI • Numéro 64 • 2020 (Just released)
 
Cédric, Poivret ; Luc, Marco (Coordination)
 
Histoire de la pensée managériale
 
L’histoire de la pensée managériale en France reste étonnamment sous-développée : malgré un certain nombre de travaux intéressants, il n’existe pas de communauté scientifique qui se serait emparée de la question de l’histoire des sciences de gestion, ainsi que des ancêtres et des matières annexes (sociologie et psychologie du travail, ergonomie, ingénierie…) de ces dernières. Ce numéro spécial, en lien avec l’article que la Revue Internationale de Psychosociologie et de gestion des Comportements Organisationnels nous a fait l’honneur de publier, aura pour but de commencer à développer ce type de travaux et d’essayer de leur donner une plus grande visibilité institutionnelle. Plusieurs idées de recherche peuvent ici être proposées, sans bien évidemment espérer épuiser un sujet qui reste dans l’enfance : Les ouvrages à l’usage des marchands sous l’Ancien Régime, qu’ils soient généralistes ou traitent de géographie ou d’arithmétique commerciale ; La pensée managériale contenue dans les ouvrages techniques, pour les mines ou les chemins de fer en particulier, au XIXème siècle ; La pensée concernant la gestion des banques, qui débute au XIXème siècle, par exemple avec un ouvrage de Courcelle-Seneuil en 1852, et aboutit aujourd’hui à un grand nombre de recherches et de formations en « gestion de la banque » ; Les diverses revues qui se sont créés depuis plus d’un siècle maintenant et traitent de la gestion, que ces revues soient scientifiques ou plutôt à visée pratique (autrement dit, les revues étudiées pourront aussi bien être Mon bureau[revue disparue par fusion avec l’Organisation dans les années 30] ou Management [revue professionnelle crée en 1995] que les revues scientifiques modernes, telles la Revue Française de gestion , Gérer et Comprendre, Finance-Contrôle-Stratégie ….) ; Les consultants et penseurs managériaux des années 30 (Paul Planus, Auguste Detoeuf, Jean Chevalier….) ; La pensée managériale sous Vichy ; Les débuts de la pensée marketing en France, avec les débuts d’une réflexion sur la publicité au début du XXième siècle, sur les études de marché dans les années 40 et 50, et l’apparition du terme marketing à partir des années 60 ; Les débuts de la pensée sur la gestion informatique à partir des années 60/70 ; La création des sciences de gestion, et la manière dont elles ont aménagé, géré les frontières avec les autres disciplines scientifiques s’intéressant également au travail et à l’entreprise ; La mise en place de « sous-communautés » ou spécialités (le management stratégique, la gestion du luxe, le management de la santé…) au sein de la communauté des chercheurs en science de gestion, communauté qui n’existe que depuis une quarantaine d’années en France ; …
 
Contenu du volume
 
Titre :  Article introductif - L’histoire de la pensée managériale : retour et précisions sur un parcours, des termes et… enfin, une visibilité ?
Auteur(s) :  Cédric POIRET, Luc MARCO
Résumé :  Dans cette introduction, nous cherchons à préciser et approfondir un certain nombre de points concernant l’Histoire de la Pensée Managériale, sa méthodologie, son épistémologie, les différents types de travaux auxquels elle peut donner naissance et l’apport qu’elle peut faire aux sciences de gestion. Nous expliquons en particulier de manière claire que l’histoire des entreprises n’est pas de l’histoire de la pensée managériale, bien qu’il y ait un lien de parenté évident entre ces deux « disciplines ». Egalement, nous plaidons pour l’emploi de ce terme d’Histoire de la Pensée Managériale, et appelons à la suite de ce numéro spécial à la constitution d’une communauté de recherche pour avancer sur ce sujet qui reste encore, dans sa très grande majorité, à explorer.
Mots clés:  histoire de la pensée managériale, méthodologie de l’histoire de la pensée managériale, épistémologie de l’histoire de la pensée managériale, apport épistémologique, sciences de gestion
Pages :  5-19
Type :  Editorial
 
 
Titre :  L’informatique de gestion : la transformation inaccomplie d’un ensemble de pratiques empiriques en recherche
Auteur(s) :  Cédric NEUMANN
Résumé :  Dans la deuxième moitié des années 1960, les constructeurs d’ordinateurs, les SSII ainsi que la délégation à l’informatique font de la prise en charge croissante de la formation des informaticiens par l’enseignement supérieur public la solution aux problèmes rencontrés par les entreprises et administrations utilisatrices lors de leur informatisation. Cependant, cette revendication demeure ambiguë car elle s’accompagne parallèlement d’une critique de de l’autonomie des formations universitaires. La position dominante de l’informatique fondamentale dans les cursus universitaires produirait des informaticiens inutilisables par les entreprises. Elle traduirait ainsi l’inadaptation de l’Université aux évolutions économiques et sociales. Dans ces conditions, les politiques publiques de formation à l’informatique ont pour objectif de réduire la part de l’informatique fondamentale dans l’enseignement au profit de l’informatique de gestion. Comme les applications de gestion représentent 80% des utilisations des ordinateurs, il faudrait que l’enseignement de l’informatique de gestion représente 80% des flux d’étudiants en informatique d’ici la fin des années 1970.
Mots clés:  informatique, gestion, enseignement supérieur, logiciel, recherches appliquées
Pages :  23-46
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Les gestionnaires français et l’organisation de l’économie financière pendant les années 1970-1980
Auteur(s) :  Franck JOVANOVIC
Résumé :  Cet article analyse un aspect très peu étudié de l’histoire de la pensée managériale en France : le rôle des gestionnaires français dans l’organisation de l’économie financière pendant les années 1970-1980. Si les fondements de l’économie financière ont été posés par des économistes américains dans les années 1960 et 1970, ces idées ont été introduites en France entre la seconde moitié des années 1970 et le début des années 1980 principalement par des gestionnaires français formés au Canada et aux États-Unis. Cet article expose de quelle manière ces gestionnaires ont introduit et structuré ce domaine en France tant au niveau scientifique que pratique. Outre l’analyse de publications et d’archives, cet article s’appuie sur des informations collectées par un sondage et des entrevues auprès des principaux acteurs français de cette période. Il utilise également une base de données originale construite à partir des documents de travail du Centre d’Enseignement Supérieur des Affaires, et des données statistiques originales compilées à partir de documents de l’European Institute for Advanced Studies in Management. Cet article présente trois principaux résultats. Premièrement, les gestionnaires français ont bénéficié d’un contexte favorable pour introduire la recherche en économie financière. Deuxièmement, à cette époque les contributions des gestionnaires français consistent principalement en une application des modèles américains de la finance de marché « mainstream » aux données françaises grâce à la création de bases de données informatiques. Troisièmement, les gestionnaires français ont largement contribué à la performativité de l’économie financière en France.
Mots clés:  histoire de la pensée managériale en France, histoire de l’économie financière, FNEGE, primes, sciences de gestion
Pages :  47-65
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Naissance de l’éthique des affaires en France, trajectoire historique d’une comète théorique
Auteur(s) :  Yoann BAZIN, Emmanuelle GARBE
Résumé :  Cet article propose une généalogie de la trajectoire du concept d’ « Éthique des affaires » dans les sciences de gestion françaises. Partant du constat d’un important décalage temporel – et conceptuel – entre la business ethics anglo-américaine et sa version européenne, nous analysons, avec une approche historique, les causes de ces différences. Nous retraçons dans un premier temps son émergence, avant de nous interroger sur les causes et les conséquences de son déclin dans les sphères pédagogique, professionnelle et académique. Nous conclurons sur les questions que pose la disparition relative de l’éthique des affaires dans la recherche en sciences de gestion au profit du thème de la responsabilité sociale de l’entreprise.
Mots clés:  éthique des affaires, histoire, éthique, entreprise, RSE
Pages :  67-102
Type :  Research paper
 
 
Titre :  L’université d’entreprise au carrefour de la pensée managériale dans les organisations
Auteur(s) :  Xavier PHILIPPE, Thomas SORREDA
Résumé :  Cet article s’intéresse aux origines et à l’émergence des universités d’entreprise, en particulier dans le contexte français. Structures de formation internes aux organisations, reposant sur des partenariats académiques souvent prestigieux, les universités d’entreprise constituent en effet un héritage de multiples mouvements relatifs à la structuration de la formation managériale en France. Au carrefour de ces influences, elles constituent alors un moyen particulier de diffusion de la pensée managériale au sein des organisations, tout en conservant une spécificité issue de leur position intermédiaire, entre université et entreprise, que leur dénomination suggère. Par une approche documentaire, cet article présente l’historique des universités d’entreprises et analyse la diffusion des idées managériales par l’intermédiaire de celles-ci. Ces particularités spécifiques aux universités d’entreprises constituent un héritage autant qu’un moyen de diffusion efficace de la pensée managériale.
Mots clés:  pensée managériale, université d’entreprise, formation professionnelle, management de la connaissance, savoirs académiques
Pages :  103- 121
Type :  Research paper
 
 
Titre :  De la République des Lettres à l’évaluation en double aveugle : une archéologie des revues académiques
Auteur(s) :  Yoann BAZIN, Laurent MAGNE
Résumé :  Le travail de l’enseignant chercheur tel qu’il existe aujourd’hui est très fortement structuré autour de la publication d’articles académiques dans des revues scientifiques. Ces dernières sont en général pilotées par des comités de lecture qui organisent une évaluation des soumissions en double aveugle. S’il existe évidemment des variations et de constantes innovations, cette organisation du travail académique reste fortement institutionnalisée, et de plus en plus mondialisée. Nous proposons ici une archéologie de ces revues en identifiant les moments d’émergence de leurs principales caractéristiques, à savoir : les sociétés savantes et publications périodiques du 17e siècle, les politiques éditoriales et comités de lecture du 18e, et enfin l’évaluation en double aveugle qui s’impose à la fin du 20e. Pour ce faire, une partie de nos analyses historiques se concentrent sur les deux périodiques considérés comme matrices des revues modernes : le Journal des Sçavans français et les Philosophical Transactions britanniques. Il s’agit ici de problématiser l’ensemble de ces caractéristiques en les replaçant dans les contextes où elles ont permis de répondre à des problèmes, tout en faisant l’objet de débats et négociations. Cet article a pour but de contribuer à l’histoire de la pensée managériale, mais également, dans son approche fortement influencée par la pensée foucaldienne, d’alimenter une critique (au sens philosophique) des sciences de gestion comme discipline et comme profession.
Mots clés:  revue académique, association académique, comité de lecture, évaluation en double aveugle, archéologie
Pages :  123-144
Type :  Research paper
 
 
Titre :  L’émergence de la notion de « compétence » : nature et fonction de la « capacité » dans l’industrialisme saint-simonien
Auteur(s) :  Baptiste RAPPIN
Résumé :  Du management stratégique à la gestion des ressources humaines, la notion de compétence est aujourd’hui omniprésente dans la plupart des disciplines des sciences de l’organisation ; nous notons en outre que beaucoup d’auteurs l’associent à l’hégémonie du néolibéralisme en la reliant souvent au concept de « capital humain » théorisé par Gary Becker. Le présent travail d’histoire des idées espère mettre en évidence le caractère incomplet d’une telle thèse généalogique et analytique, et entend établir que la compétence s’avère en fait l’héritière du concept de « capacité » qui se trouve au coeur de la doctrine industrialiste de Saint-Simon et de ses disciples. Plus précisément, le projet social et politique de l’industrialisme, qui repose sur la capacité, oppose celle-ci à la propriété héritée ainsi qu’aux inégalités statutaires ; de ce point de vue, la capacité, qui recouvre l’ensemble des aptitudes productives et des comportements communicationnels, s’avère être le pivot d’une nouvelle construction sociale, d’un nouvel ordre politique, que la formule suivante, que les saint-simoniens ne laissent pas de répéter, résume admirablement : « à chacun suivant sa capacité, à chaque capacité suivant ses oeuvres ». Nous tirons en dernier lieu les conséquences de ce travail historique et philosophique pour une meilleure compréhension des enjeux anthropologiques et géopolitiques de la gestion des compétences : cet ensemble de pratiques et de dispositifs, qui se donne de prime abord pour techniquement neutre d’un point de vue idéologique, nous semble en dernier ressort porter le projet de civilisation américain.
Mots clés:  compétence, capacité, Saint-Simon, industrialisme, management
Pages :  145- 164
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Le management de l’urgence dans les organisations ? Les réponses apportées par Napoléon Bonaparte
Auteur(s) :  Laurent MERIADE, Jean-Marc SALES
Résumé :  Dans la littérature, le management d’urgence (emergency management) a été essentiellement développé afin de répondre à des catastrophes. Il repose sur la définition et la mise en oeuvre d’une organisation spécifique permettant de répondre à une situation de crise. Alors que l’urgence devient une situation de gestion permanente dans les organisations, il peut être intéressant d’analyser les pensées managériales et les modes d’organisation en mesure d’y faire face de manière continue. Comme il en existe pour les situations de crise ponctuelles, est-il possible de décrire certaines modalités d’un management (permanent) de l’urgence, applicables dans les organisations ? Pour répondre à cette question de recherche, le management militaire se caractérisant souvent par un niveau d’urgence permanent, notamment en temps de guerre, nous tentons d’approcher les modes d’organisation et d’administration que Napoléon Bonaparte adopte lors de ses principales campagnes militaires. Nous appliquons une méthode d’analyse historique des principaux ouvrages et écrits traitant des évènements et de l’organisation militaire napoléonienne sous le Directoire (1795-1799), le Consulat et l’Empire (1799-1815). La description et l’analyse managériale de l’organisation militaire napoléonienne durant cette période nous permettent de mettre en lumière une certaine cohérence et une continuité de gestion, appliquées par Napoléon, qui peuvent inspirer les gestionnaires dans leur management quotidien de l’urgence. Nos principaux résultats mettent ainsi en relief une pensée managériale méconnue mais féconde ainsi que moyens d’action adaptés à cette pensée qui fait notamment de l’anticipation un principe dynamique et catalyseur du management de l’urgence napoléonien.
Mots clés:  urgence en gestion, management de l’urgence, pensée managériale, méthode historique, Napoléon
Pages :  165- 196
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Entretien avec le Professeur Armand Hatchuel : Une histoire de la recherche en sciences de Gestion : des racines oubliées aux percées actuelles
Auteur(s) :  Cédric POIVRET
Résumé :  Le texte que vous trouverez ici est le résultat de la réécriture1 d’un entretien, autour de l’histoire de sciences de gestion, que le Professeur Hatchuel – Professeur en sciences de gestion et théorie de la conception, à MinesParisTech/PSL université, Membre de l’Académie des Technologies – nous a accordé le 11 avril 2019. L’entretien avait duré un peu plus de deux heures et a donné lieu à une retranscription brute, par nos soins, sur un document Word qui représentait 25 pages. Cet entretien fut relativement informel : un guide d’entretien avait été prévu mais il n’a été que très peu utilisé. Nous avons préféré rebondir sur les propos d’Armand Hatchuel plutôt que de le contraindre à rentrer dans des cases qui ne seraient pas nécessairement pertinentes. Quatre thèmes ont émergé de l’analyse de l’entretien : le concept de « gestion », l’histoire de la pensée « gestionnaire » et les auteurs y ayant joué un rôle, les pathologies et les percées actuelles des sciences de gestion et en conclusion quelques éléments d’histoire du CGS de l’Ecole des Mines de Paris (aujourd’hui, MinesParisTech/PSL Université). Les propos tels que retranscrits ici ont été validés par Armand Hatchuel. Les notes de bas de page sont le fait principalement de Cédric Poivret, mais certaines ont été modifiées par Armand Hatchuel.
Mots clés:  histoire et épistémologie des sciences de gestion, Histoire du Centre de Gestion Scientifique
Pages :  198-216
Type :  Interview
 
 
 
 
Tous les numéros
 
  Numéro 64 (2020 - Winter)
  Numéro 63 (2019 - Fall)
  Numéro 62 (2019 - Winter)
  Numéro 61 (2019 - Summer)
  Numéro 60 (2019 - )
  Numéro 59 (2018 - Winter)
  Numéro 58 (2018 - Summer)
  Numéro 57 (2018 - Spring)
  Numéro 56S (2017 - Winter)
  Numéro 56 (2017 - Summer)
  Numéro 55 (2017 - Spring)
  Numéro 54S (2016 - Winter)
  Numéro 54 (2016 - Summer)
  Numéro 53 (2016 - Spring)
  Numéro 52S (2015 - Winter)
  Numéro 52 (2015 - Winter)
  Numéro 51 (2015 - Spring)
  Numéro 50 (2014 - Fall)
  Numéro 49 (2014 - Spring)
  Numéro 48S (2013 - Winter)
  Numéro 48 (2013 - Summer)
  Numéro 47 (2013 - Spring)
  Numéro 46 (2012 - Winter)
  Numéro 45 (2012 - Summer)
  Numéro 44 (2012 - Spring)
  Numéro 43 (2011 - Winter)
  Numéro 42 (2011 - Summer)
  Numéro 41 (2011 - Spring)
  Numéro 40 (2010 - Winter)
  Numéro 39 (2010 - Fall)
  Numéro 38 (2010 - Spring)
  Numéro 37 (2009 - Winter)
  Numéro 36 (2009 - Fall)
  Numéro 35 (2009 - Summer)
  Numéro 34 (2008 - Winter)
  Numéro 33 (2008 - Summer)
  Numéro 32 (2008 - Spring)
  Numéro 31 (2007 - Winter)
  Numéro 30 (2007 - Fall)
  Numéro 29 (2007 - Spring)
  Numéro 28 (2006 - Winter)
  Numéro 27 (2006 - Fall)
  Numéro 26 (2006 - Winter)
  Numéro 25 (2005 - Fall)
  Numéro 24 (2005 - Spring)
  Numéro 23 (2004 - Fall)
  Numéro 22 (2004 - Spring)
  Numéro 21 (2003 - Fall)
  Numéro 20 (2003 - Spring)
  Numéro 19 (2002 - Fall)
  Numéro 18 (2002 - Spring)
  Numéro 16-17 (2001 - Spring - Fall)
  Numéro 15 (2000 - Fall)
  Numéro 14 (2000 - Spring)
  Numéro 13 (1999 - Fall)
  Numéro 12 (1999 - Spring)
  Numéro 10-11 (1998 - Fall - Winter)
  Numéro 09 (1998 - Spring)
  Numéro 08 (1997 - Fall)
  Numéro 06-07 (1997 - Spring)
  Numéro 05 (1996 - Fall)
  Numéro 04 (1996 - Spring)
  Numéro 03 (1995 - Fall)
  Numéro 02 (1995 - Spring)
  Numéro 01 (1994 - Fall)
 
 
 
   
 
Lecteurs   Rédacteurs invités   Auteurs   Relecteurs   Liens utiles  
 

Archives
Les plus cités
Les plus récents
Vient de paraître
A paraitre bientôt
Numéros en cours
Abonnement/Achat

 

Rédacteurs invités précédents
Conditions d'éligibilité
Guides de présentation
Procédure de soumission
Procédure d'évaluation
Archives
Déontologie

 

Soumettre un manuscrit
Instructions aux auteurs
Appels à contributions
Chercher un article
Droits et permissions
Auteurs les plus cités
Auteurs les plus productifs

 

Accéder aux manuscrits
Déontologie
Téléchargements

 

Editions ESKA
• FNEGE

AGRH
CAIRN
ProQuest
Google Scholar

 
  Editeur : Editions ESKA, 12 rue du quatre Septembre, 75002 Paris www.eska.fr •  Directeur de la publication : Serge Kebabtchieff, email: Serge.kebabtchieff@eska.fr, tél. : +33142865566 •  Rédacteur en Chef : Silvester IVANAJ, ICN Business School – Campus Artem, 86 rue du Sergent Blandan, CS 70148, 54003 Nancy Cedex, email : silvester.ivanaj@icn-artem.com, tél. : +33354502552 / +336 1123 8037  • Coordinatrices éditoriales : Séverine Koehl, email : severine.koehl@icn-artem.com, tél. : +33354502509 - Appoline Romanens, email : appoline.romanens@icn-artem.com • Secrétaire de Rédaction : Nathalie Tomachevsky  •  Marketing et Communication : Audrey Bisserier, email : agpaedit@eska.fr • Responsable de la Fabrication : Marise Urbano, email : agpaedit@eska.fr, tél. : +33142865565 • Périodicité : 3 numéros par an • ISSN : 2262-8401 / e-ISSN : 2430-3275 •  Le Copyright est la propriété des Editions ESKA  
  © 2019 • Editions ESKA  • Tous droits réservés