Issue
Revue Internationale de Psychosociologie et de Gestion des Comportements Organisationnels (RIPCO)
Login  
Ann Langley prononcera un discours sur les pistes conceptuelles et méthodologiques pour la recherche en temps de rupture lors de la 3e JR RIPCO Pour en savoir plus SOUMETTRE
   
   
 
Volume XXVII • Numéro 71 • 2021 (Under press)
 
Numéro régulier (varia)
 
Arts et organisations : des individus aux structures, la dimension esthétique inséparable du politique
 
Plus de trois décades après le premier numéro spécial d’une revue internationale consacré aux relations entre art et organisations et presque vingt ans après le seul numéro de la RIPCO consacré aux arts, ce numéro spécial Arts et Organisations : des individus aux structures, la dimension esthétique inséparable de la dimension politique s’intéressera au rôle de l’art dans les organisations et en particulier à sa contribution éventuelle à une meilleure articulation entre les aspects personnels, interpersonnels et structurels de la vie organisationnelle. Nous chercherons à explorer en quoi, comment et pourquoi l’art et ses pratiques pourraient influer les comportements, les perceptions, les représentations et la recherche organisationnels. Alors que se généralisent les appels aux affects, à la création, à l’innovation, à l’imagination, à l’intuition, au jeu et à l’improvisation, qui seraient nécessaires pour gérer les organisations contemporaines dans un monde de plus en plus complexe et imprévisible, il s’agit de procéder à une synthèse des tendances du champ, qui soit accessible aux chercheurs francophones et qui resitue la recherche française sur ces sujets dans la perspective internationale. L’objectif, dans la ligne éditoriale de la revue, sera de penser le lien entre l’humain et les structures, du micro individuel au méso et au macro, c’est-à-dire penser le lien entre l’expérience subjective et concrète des membres et l’abstraction des concepts et des politiques organisationnels.
 
Contenu du volume
 
Titre :  Arts et organisations : Des individus aux structures, la dimension esthétique indissociable du politique
Auteur(s) : 
Pages : 
Type :  Introduction
 
 
Titre :  Qualités Trans-Fonctionnelles et Dys-Fonctionnelles. L’interaction entre le questionnement des sens du réel, la quête du possible et la mise en œuvre d’un sens du faisable. Perspectives non-linéaires sur le mouvement en spirale.
Auteur(s) :  Wendelin KÜPERS
Résumé :  Cet article souligne des dimensions et qualitées critiques, imagnatives et utopiques, ainsi que pragmatiques, dans l’art et l’esthétique ayant une valeur transformatrice pour les études et la pratique du leadership et des organnisations. Le potentiel de transformation des processus artistiques et esthétiques fait référence à leur capacité à remettre en question le « sens du réel » et à produire un « sens du possible » –tel que décrit par Musil dans son livre « L’homme sans qualités » – complété par un « sens du faisable ». Ce-ci est faisable grâce à leur capacité critique à remetre en question les sens fermés du « réel » et à offrir des perspectives imaginatives (utopiques) sur ce qui est ou pourrait être possible. En ce sens, les qualités créatives de l’art et de l’esthétique peuvent avoir une fonction critique et libératrice. Celles-ci, peuvent être complétées différemment par un sens plus pragmatique de ce qui peut être fait concrètement, et tous ces fonctions ensemble provoquent des qualitées transformationnelles qui sont très pertinentes pour les réalités et les pratiques du leadership et des organisations. Sur la base de ces sens et en relation avec l’art et l’esthétique, la linéarité et les lignes linéaires sont problématisées et le rôle des lignes et des cycles tordus et chasmiques est souligné. Enfin, certaines implications et perspectives sont discutées en conclusion.
Mots clés:  Art, esthétique, sens, transformation, non-linéarité
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Scritptologie. L'art d'Édouard Louis (re)vu
Auteur(s) :  Hugo LETICHE
Résumé :  Le "Je" de l'auteur des études sur les organisations et les entreprises a été accusé d'être trop rationnel, excessivement aveugle au sort des pauvres marginalisés, trop égocentrique, confortable et opportuniste. Il y a là un problème de choix de centre d'intérêt, de thèmes et de pragmatisme. Il y a également un problème lié au processus d'écriture lui-même, c'est-à-dire à la langue, au style, et au texte. On a beaucoup écrit sur l' écrit, mais très peu sur la "scriptologie" ou le processus d'écriture. En tant que lecteurs, nous sommes confrontés à des textes stériles, clichés et forcés, mais aussi à des textes évocateurs, crédibles et authentiques. Cet article explore l'art de la scriptologie. Il prend pour exemple les textes d'Édouard Louis sur la vie des personnes économiquement et socialement défavorisées. Si l'écriture ou la scriptologie est convaincante, authentique et puissante, a-t-elle réussi ? Je me servirai de la critique de Lacan et Zizek sur la relation entre le langage (symbolisation) et l'émancipation, comme une stratégie pour explorer la réussite de Louis. La négation par Louis du piège de la pauvreté de la "ceinture de rouille" (française) est profondément émouvante et authentique. Mais la "négation de la négation" est-elle nécessaire pour que quelque chose change? Et qu'est-ce que cela implique pour l'écriture ? L'écriture ou la scriptologie est un aspect essentiel de " l'art de faire de la recherche " qui, jusqu'à présent, n'a pas été suffisamment exploré; cet article se veut un pas dans cette direction indispensable.
Mots clés:  Édouard Louis, " scriptologie ", l’art de l''écriture, " négation de la négation ", Slavoj Zizek, Jacques Lacan
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Résistances à l’esthétisation du monde : scènes et performances
Auteur(s) :  Jean-Luc MORICEAU, Carlos MAGNO CAMARGOS MENDONÇA, Isabela PAES
Résumé :  Lipovetski et Serroy, dans leur ouvrage paru en 2013, documentent un capitaliste artiste et une esthétisation du monde, où la compétitivité se joue sur le terrain du sensible, des affects et d’une créativité exacerbée. Le management des expériences esthétiques dans les organisations impose un partage du sensible, limitant les possibilités d’autres expériences, de prises de parole et de styles d’existence, il est en cela éminemment politique. Toutefois, n’y a-t-il pas aussi l’apparition de formes de résistance, formant des scènes de contestations et de subversion de ce management ? Selon une approche tournée vers les affects, nous étudions le cas de l’esthétisation imposée dans la ville de Belo Horizonte (Brésil) et des battles de MCs qui détournent un espace désaffecté pour le retapisser d’affects mobilisateurs et contestataires. Ces duels construisent une xpérience esthétique contestant celle théâtralisée par la ville où la mise en scène de l’espace promeut au centre calme, luxe et volupté favorables à la consommation. Le contraste permet de saisir combien l’esthétisation impose un regard, l’écoute sélective de certaines voix, une occupation de l’espace, un repositionnement du public et du commun, un ordre où chacun demeure à sa place. Si l’esthétisation promeut une théâtralisation, il s’agit d’un théâtre de la représentation et non de la répétition. Dans une perspective bien différente de celle d’un échange d’arguments rationnels dans l’espace public, le cas nous fait découvrir une guérilla du sensible, où corps, affects, territoires et performances sont au cœur de ce qui se joue dans les villes et les organisations.
Mots clés:  esthétisation du monde, partage du sensible, duels de MC, affects, performance, management urbain, théâtralisation.
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Art et esthétique dans l’éducation au développement durable. L’éclairage de François Jullien pour embellir la formation au management
Auteur(s) :  Sybille PERSSON, Paul SHRIVASTAVA, Laszlo ZSOLNAI
Résumé :  La beauté se déploie conceptuellement dans les champs de l’art et de l’esthétique, en Occident comme en Orient, même si la perspective chinoise est souvent ignorée en éducation. Par ailleurs, les pratiques esthétiques sont de plus en plus utilisées dans la formation au management. Le but de cet article théorique est de questionner les bases conceptuelles des pratiques dans le champ de la formation en lien avec un développement durable. Notre approche se caractérise par le dialogue ouvert avec la conception chinoise en art et esthétique, dans ses connections nourrissantes avec le vivant. La prise en compte des deux conceptions, occidentale et chinoise, permet de dépasser l’approche européenne dominante et d’éviter une lecture ethnocentrique pour offrir un éclairage pertinent à un « embellissement » de la formation au management. Trois étapes scandent cet article conceptuel sur les enjeux du beau au service du développement durable. Nous présentons et analysons d’abord le cas ARTEM et ses 20 années d’expérience dans le champ de l’enseignement supérieur en France. Nous questionnons ensuite le concept du beau en vis-à-vis de la conception chinoise avec le philosophe et sinologue François Jullien. Enfin, nous analysons le potentiel esthétique pour vivifier durablement la formation au management. Le concept du beau associé à celui de connivence peut servir un processus vivifiant d’embellissement du management et de la formation. La connivence stimule une connaissance sensorielle et relationnelle, particulièrement adaptée pour comprendre et mobiliser les pratiques esthétiques en matière de développement durable.
Mots clés:  esthétique, beauté, enlivenment, développement durable, formation au management
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Devenir moine!
Auteur(s) :  Luc PETERS
Résumé :  L'organisation est construite sur les rudiments du monastère et de la vie monastique. La cellule y joue un rôle crucial, en tant qu'espace de contemplation et de réflexion. Cependant, selon Peter Sloterdijk, la réflexion devient problématique car la cellule monacale n'offre aucun message parce que Dieu ne répond pas. La question est de savoir si c'est également le cas pour l'organisation. En d'autres termes, la réflexion dans l'organisation peut-elle aboutir à un effort fructueux ? Pour étudier cette question et pour avoir une idée des options possibles, je me suis retiré dans un monastère à deux occasions. Cela a impliqué de vivre avec les moines et de pouvoir contempler dans ma propre cellule. C'est ce qu'on appelle devenir moine. Les monastères dans lesquels j'ai vécu sont ceux du moine bénédictin et architecte Dom van der Laan et ceux de l'architecte et artiste Le Corbusier et du compositeur et architecte moderne Xenakis. Ces deux monastères sont des structures spécifiques car ils ont été construits comme des Gesamtkunstwerke. Cela signifie que ce n'est pas seulement la cellule qui joue son rôle mais l'agencement dans son ensemble. A l'aide de la notion heidegerrienne de Hütten-Dasein et de la notion serrissienne de devenir-musicien, je me suis livré à l'être cellulaire et au devenir-moine. Cette enquête révèle des informations pertinentes sur l'organisation, l'architecture, la pensée et la vie monastique
Mots clés:  monastère, cellule, Gesamtkunstwerk, devenir, organisation
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  La figure du « leader créatif » et ses critères de légitimité dans le monde de l’art.
Auteur(s) :  Elen RIOT
Résumé :  Nicolas Bourriaud a organisé sa cérémonie de départ après avoir été renvoyé par la Ministre de la Culture. Il en a fait un événement parodique devant son bureau à l’Académie des Beaux-Arts et nous avons assisté à la scène. Nous revenons sur cet épisode afin de mieux comprendre les circonstances qui ont précédé cet éclat et ce qui a suivi au sein de l’institution et du monde de l’art en France. Afin de mieux saisir les enjeux, nous identifions un rôle, celui du « leader créatif » supposé remplir la mission de directions d’institutions culturelles et artistiques aujourd’hui. Toutefois, les attentes des multiples parties prenantes en plus de celles de la tutelle publique la rendent très difficile. Nous cherchons à comprendre le processus de légitimation et de délégitimation du « leader créatif » et ce que cela implique pour le monde de l’art et les artistes notamment dans le cadre de leur formation.
Mots clés:  leader créatif, légitimité, processus de légitimation, discours, mission, monde de l’art, artistes
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  L’approche esthétique au service de la formulation de la stratégie organisationnelle : l’exemple d’une Université française
Auteur(s) :  Vera IVANAJ, Sandrine BERGER-DOUCE
Résumé :  Cet article explore la manière dont l’approche esthétique contribue à enrichir la formulation de la stratégie en sortant des sentiers battus, répondant aux récents appels à l’introduction de davantage de « sensibilité » dans le champ du management stratégique pour contrer la domination de la rationalité et du positivisme. Face à l’omniprésence de l’incertitude dans les organisations, celles-ci sont en quête de démarches innovantes pour penser le changement. A ce titre, les méthodes inspirées de l’art semblent particulièrement pertinentes. C’est pourquoi, une recherche-intervention par intervention artistique menée par l’un des auteurs auprès d’une université française pluridisciplinaire sert de terrain d’investigation pour questionner les apports potentiels d’une approche esthétique au service de la formulation de la stratégie d’une catégorie spécifique d’organisations, en l’occurrence les universités. Depuis plusieurs décennies, les recherches soulignent le caractère atypique des universités s’agissant de leur rapport à la stratégie, alors que ces institutions sont désormais confrontées à des injonctions paradoxales leur imposant de se réinventer pour relever les défis de la compétition mondiale. Notre étude met en évidence l’apport de l’approche esthétique tant au niveau des caractéristiques du processus de décision stratégique qu’au niveau des résultats de ce processus. La formulation de la stratégie semble être facilitée par l’intégration de processus cognitifs, émotionnels et corporels qui stimulent la créativité et conduisent à une compréhension intuitive et imaginative du sens de la stratégie et de sa complexité. Cette compréhension apporte satisfaction et motivation, mais aussi des changements de comportements et de valeurs aux niveaux individuel et organisationnel grâce au pouvoir évocateur de la métaphore et à l’énergie stimulante du dessin et de la peinture.
Mots clés:  approche esthétique, art, recherche-intervention, stratégie, université
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Ars longa, vita brevis. Les paradoxes organisationnels au prisme du street art
Auteur(s) :  Nicolas AUBOUIN, Alexandra LE CHAFFOTEC, Jean-Max KOSKIEVIC, Clémence AUBERT-TARBY
Résumé :  L’objectif de cet article est de renouveler le dialogue entre art et organisation en mettant en lumière le rôle du street art comme révélateur des tensions organisationnelles et de ses paradoxes. Pour comprendre le rôle d’artefact organisationnel d’une œuvre de street art, nous l’analysons en tant que pratique artistique intégrée dans un processus d’institutionnalisation qui met en tension quatre dimensions clés de l’analyse organisationnelle : éphémère/pérenne ; visible/invisible ; individuel/collectif ; improvisation/routines. Ces dimensions font alors écho à quatre logiques paradoxales de l’organisation (Smith & Lewis, 2011) que nous mettons en évidence autour des enjeux de l’apprentissage, de l’appartenance, de la gestion et de l’exécution. Aussi, en partant plus spécifiquement du travail du street artiste Invader, et notamment de son œuvre « Dr House », nous révélons les tensions « à l’œuvre » et « en œuvre » dans les organisations, ce qui nous permet de mettre en lumière trois dimensions clés de l’œuvre comme artefact pédagogique, moteur de l’action managériale et des sciences de gestion. Ce travail suggère finalement une meilleure compréhension du déclenchement des paradoxes et de l’accompagnement de la gestion des paradoxes dans les organisations.
Mots clés:  Street art, paradoxes organisationnels, artefact organisationnel, art-based research, art thinking
Pages : 
Type :  Research paper
 
 
Titre :  Entretien avec Silvia Gherardi et Antonio Strati
Auteur(s) :  Yoann BAZIN
Pages : 
Type :  Interview
 
 
Titre :  Entretien avec Eve Chiapello
Auteur(s) :  Philippe MAIRESSE, Géraldine SCHMIDT
Pages : 
Type :  Interview
 
 
Titre :  Entretien avec Pierre Guillet de Monthoux
Auteur(s) :  Philippe MAIRESSE
Pages : 
Type :  Interview
 
 
 
 
| Recherche simple | Recherche avancée |
Tous les numéros
 
  Numéro 70 (2021)
  Numéro 69 (2021)
  Numéro 68 (2021)
  Numéro 67 (2020)
  Numéro 66 (2020)
  Numéro 65 (2020)
  Numéro 64 (2020)
  Numéro 63 (2019)
  Numéro 62 (2019)
  Numéro 61 (2019)
  Numéro 60 (2019)
  Numéro 59 (2018)
  Numéro 58 (2018)
  Numéro 57 (2018)
  Numéro 56S (2017)
  Numéro 56 (2017)
  Numéro 55 (2017)
  Numéro 54S (2016)
  Numéro 54 (2016)
  Numéro 53 (2016)
  Numéro 52S (2015)
  Numéro 52 (2015)
  Numéro 51 (2015)
  Numéro 50 (2014)
  Numéro 49 (2014)
  Numéro 48S (2013)
  Numéro 48 (2013)
  Numéro 47 (2013)
  Numéro 46 (2012)
  Numéro 45 (2012)
  Numéro 44 (2012)
  Numéro 43 (2011)
  Numéro 42 (2011)
  Numéro 41 (2011)
  Numéro 40 (2010)
  Numéro 39 (2010)
  Numéro 38 (2010)
  Numéro 37 (2009)
  Numéro 36 (2009)
  Numéro 35 (2009)
  Numéro 34 (2008)
  Numéro 33 (2008)
  Numéro 32 (2008)
  Numéro 31 (2007)
  Numéro 30 (2007)
  Numéro 29 (2007)
  Numéro 28 (2006)
  Numéro 27 (2006)
  Numéro 26 (2006)
  Numéro 25 (2005)
  Numéro 24 (2005)
  Numéro 23 (2004)
  Numéro 22 (2004)
  Numéro 21 (2003)
  Numéro 20 (2003)
  Numéro 19 (2002)
  Numéro 18 (2002)
  Numéro 16-17 (2001)
  Numéro 15 (2000)
  Numéro 14 (2000)
  Numéro 13 (1999)
  Numéro 12 (1999)
  Numéro 10-11 (1998)
  Numéro 09 (1998)
  Numéro 08 (1997)
  Numéro 06-07 (1997)
  Numéro 05 (1996)
  Numéro 04 (1996)
  Numéro 03 (1995)
  Numéro 02 (1995)
  Numéro 01 (1994)
 
 
 
   
 
Lecteurs   Rédacteurs invités   Auteurs   Relecteurs   Liens utiles  
 

Archives
Les plus cités
Les plus récents
Vient de paraître
A paraitre bientôt
Numéros en cours
Abonnement/Achat

 

Rédacteurs invités précédents
Conditions d'éligibilité
Guides de présentation
Procédure de soumission
Procédure d'évaluation
Archives
Déontologie

 

Soumettre un manuscrit
Instructions aux auteurs
Appels à contributions
Chercher un article
Droits et permissions
Auteurs les plus cités
Auteurs les plus productifs

 

Accéder aux manuscrits
Déontologie
Téléchargements

 

Editions ESKA
• FNEGE

AGRH
CAIRN
CAIRN Int Résumés
CAIRN Int Full-Texts
ProQuest
Google Scholar

 
  Editeur : Editions ESKA, 12 rue du quatre Septembre, 75002 Paris www.eska.fr •  Directeur de la publication : Serge Kebabtchieff, email: Serge.kebabtchieff@eska.fr, tél. : +33142865566 •  Rédacteur en Chef : Silvester IVANAJ, ICN Business School – Campus Artem, 86 rue du Sergent Blandan, CS 70148, 54003 Nancy Cedex, email : silvester.ivanaj@icn-artem.com, tél. : +33354502552 / +336 1123 8037  • Coordinatrices éditoriales : Séverine Koehl, email : severine.koehl@icn-artem.com, tél. : +33354502509 - Gabriela Torres-Ramos, email : gabriela.torres-ramos@icn-artem.com • Secrétaire de Rédaction : Nathalie Tomachevsky  •  Marketing et Communication : Audrey Bisserier, email : agpaedit@eska.fr • Responsable de la Fabrication : Marise Urbano, email : agpaedit@eska.fr, tél. : +33142865565 • Périodicité : 3 numéros par an • ISSN : 2262-8401 / e-ISSN : 2430-3275 •  Le Copyright est la propriété des Editions ESKA  
  © 2019 • Editions ESKA  • Tous droits réservés